L’essor du crédit entre particuliers

Le crédit entre particuliers connaît un succès surprenant dans de nombreux pays, dont l’Angleterre, les États-Unis et la France. Il s’agit d’un fait qui s’explique notamment par la possibilité de sortir gagnant/gagnant tant du côté de l’offreur que de celui du demandeur.

Comment ça marche ?

Désormais, pour solliciter un crédit, il n’est plus obligatoire d’aller auprès d’une banque. D’un côté, il y a l’option de souscription en ligne et de l’autre se trouve le prêt entre particuliers.

Dans cette dernière pratique, l’emprunteur profite d’un taux d’intérêt plus bas par rapport à celui fixé par les établissements bancaires. Pour ce qui est du créancier, il bénéficie d’une possibilité de placer son argent et d’avoir une rémunération plus considérable qu’avec un livret A.

La plupart des temps, le montant accordé dans ce crédit se situe entre 3000 et 30 000 euros pour certains offreurs. Le taux retenu se trouve dans les environs de 4 à 5,5 %. La période pendant laquelle le remboursement s’étale se situe souvent entre 2 à 5 ans.

La formalisation de l’opération

Ce crédit peut être contracté entre des personnes qui ne se connaissent pas. Néanmoins, il y en a ceux pour qui l’emprunt est effectué entre amis. Dans les deux cas, il est toujours nécessaire de formaliser l’opération.

Le remboursement d’un tel fonds ne s’est pas toujours effectué avec facilité entre tous les créanciers et les débiteurs qui sont intervenus dans ce domaine. Afin d’éviter de faire face à une situation pareille la formalisation du crédit s’impose. L’établissement d’un contrat de prêt est nécessaire.

La présence d’une reconnaissance de dettes est également utile. Il s’agit seulement des documents de base, mais il y en a ceux qui exigent l’élaboration d’un dossier plus complet que celui demandé par les banques lors de la réalisation d’un prêt.